Lifeline : Survivre ou mourir, il faut choisir

octobre 23, 2016 dans Jeux video, Test jeux Android, Test JV par Davidson

lifeline

Je suis sans cesse à la recherche de la perle rare vidéoludique sur mobile. Ce que je recherche : une expérience unique, un gameplay efficace et une narration immersive. Je pensais trouver la pépite du jeu en Lifeline, mais il faut croire que malgré une expérience surprenante, j’ai très vite déchanté.

La survie comme enjeu :

Lifeline est un jeu narratif sur mobile disponible sur l’app store et Google play pour la modique somme de 1,99 € (Oui, c’est payant et ce n’est pas un free to play, mais il faut bien payer pour avoir de la qualité). Comme dans un livre dont vous êtes le héros,ou un jeu de Telltale, Lifeline vous met à la place d’un personnage qui doit faire des choix pour avancer dans le jeu. Choix drastiques s’il en est parce qu’en fonction de ceux-ci, ils amèneront à la mort ou à la survie de votre héros.

Ce héros, c’est Taylor. scientifique en herbe qui se retrouve malencontreusement échoué sur une lune inconnue suite au crash de son vaisseau. Par chance, il arrive à contacter le joueur (c’est à dire vous !) et vous devez le guider grâce à des conseils avisés. Plutôt se diriger vers les débris du vaisseau, ou aller vers le pic, essayer de sauver les membres de son équipage ou privilégier sa propre survie ?  Voici des choix bien difficiles que vous devrez prendre pour que Taylor survive dans ce milieu hostile.

Une immersion totale :

La vraie originalité de ce jeu est de se passer en »temps réel ». Enfin, un simili de temps réel, c’est à dire que lorsque Taylor doit aller d’un point à un point B, il peut prendre plusieurs heures avant d’y parvenir et de vous recontacter. Ce système de jeu asymétrique permet une immersion totale. Et je peux vous dire que lorsque Taylor doit dormir et qu’il est aussi l’heure pour vous de dormir, cela crée un véritable réalisme.

lifelinescreenshot

Certes, on peut trouver qu’attendre plusieurs heures avant de reparler à Taylor peut être long, mais je trouve que cela participe vraiment à l’immersion et à l’originalité de l’expérience. Après, il est sûr que vous rentrez d’avantage dans l’histoire quand on est au calme, tranquillement chez soi, plutôt que dans un endroit bruyant, entourée par plusieurs distractions.

Il y a aussi certaines bonnes idées dans le jeu, comme le fait de devoir faire des recherches de son côté pour répondre à une réponse de Taylor. C’est vraiment une bonne mécanique de jeu, dommage qu’elle ne soit pas davantage présente.

Et c’est là, où l’on part sur les nombreux côtés négatifs du jeu.

Mais rien de bien transcendant :

Comme dit précédemment, le jeu n’utilise pas totalement la puissance du téléphone et du jeu asymétrique. Certes, le fait de recevoir des notifications de Taylor ressemble à des SMS, mais je pense qu’on pouvait aller plus loin. Par exemple, l’utilisation de la map, de la caméra, de la voix… Quand j’ai installé le jeu, je pensais retrouver ce genre de mécaniques astucieuses, mais rien de tout ça.

Aussi, le jeu se base sur 3 jours, ce qui n’est pas bien long… Mais indispensable pour avoir une histoire assez condensée. D’ailleurs, l’histoire est assez intéressante mais pas aussi marquante que The Wolf Among Us (Dave Justus a écrit le scénario pour ces deux histoires).

Autre aspect négatif pour ma part… Il est possible de mourir assez tôt dans le jeu, ce qui est d’une frustration implacable. Contrairement à un jeu de Telltale, il est possible d’avoir un Game Over (quand Taylor meurt), et quand cela arrive, je n’ai pas spécialement envie de recommencer tout le jeu à cause d’un pauvre mauvais choix…

Pour résumer, le jeu n’est pas mauvais, mais pas forcément très bon. Certes, il est immersif, le personnage de Taylor est attachant et l’adrénaline que l’on ressent lors de certaines scènes est bien réelle. Mais, il est loin de ce qu’on nous promet : des mécaniques déjà vues, un scénario qui n’est pas tout le temps prenant, des choix limités et un jeu court et frustrant lorsque le Game Over intervient.