Dubsmash : Mais pourquoi ça cartonne ?

décembre 16, 2014 dans A la une, Internet par Davidson

Dubsmash

Cette génération internet me fascinera toujours. En quelques jours, elle a réussi a propulser une petite application créee par 3 Allemands au top du classement de l’App Store et de Google play. Cette application qui permet de s’enregistrer en playback sur de courtes répliques de films ou des extraits de chansons. C’est un véritable succès surtout chez les plus jeunes. Véritable énigme pour certains, ce succès n’en n’est pas pour le moins logique. Mais alors, à quoi sert Dubsmash et pourquoi ça cartonne ?

Le déferlement commence à arriver. Les dubsmash arrivent et occupent les fils d’actualités Facebook et les groupes Whatsapp. Le principe est simple, on se prend en vidéo pendant quelques secondes (moins de 3 secondes généralement) et on entonne une chanson ou un extrait de film/séries en playback.

Une application simple

D’un point de vue technique, l’application pèse une trentaine de Mo et est disponible sur iOS et Android. Petit hic, la version Android semble être au rabais avec l’impossibilité de rajouter des sons, et de voir défiler le fichier sonore. Mais sinon, l’application est simple, un peu moche sur les bords, mais ce n’est pas ce que l’on demande à ce genre d’application. En revanche, on aurait aimé la possibilité de partager directement nos Dubs sur Snapchat. Ce qui aurait été évident pourtant, le partage de vidéo courte étant une fonctionnalité clé de Snapchat.

La tendance du selfie

L’application ne paye donc pas de mine, pourtant le succès est au rendez-vous. En réalité Dubsmash joue sur les grosses tendances du moment : le selfie et le fun. Il est sûr que le principe s’adresse principalement aux ados et jeunes adultes. Il suffit de voir la vidéo de présentation qui nous montre comment utiliser l’application. Elle nous montre des jeunes qui s’amusent à partager des Dubs avant et après une grosse soirée qui semble arrosée. Et ce genre de vidéo ça parle aux early adopters et faiseurs de tendances c’est à dire les 13-25 ans. La génération selfie se prend donc au jeu avec Dubsmash. D’autant plus que cela permet un peu de se faire passer pour un acteur ou un chanteur. C’est un peu le moment de montrer tous ses talents, et qui sait, peut-être qu’un producteur dénichera ses futures recrues sur Dubsmash ?

Mais en dehors de la recherche de reconnaissance et de célébrité, c’est surtout la recherche du fun qui est privilégiée. Parce que Dubsmash est particulièrement fun. Tout seul, ou à plusieurs, en selfie ou en prise directe, partagé sur Facebook pour tout le monde ou en message privé, tout est hilarant. Répondre à des sms par des mini vidéos, en voilà une bonne idée que Dubsmash met en pratique.

Un succès durable ?

Pourtant, est-ce une application qui va durer ou est-ce un phénomène éphémère ? En effet, Internet a connu de nombreux phénomènes qui sont très vite tombés en désuétude, que cela soit Bitstrips, Yo ou Flappy Bird pour les applications et la Neknomination et le Ice Bucket Challenge pour les phénomènes vidéos. Mais d’autres applications qui semblaient être inutiles connaissent néanmoins un succès durable, comme Snapchat. Je pense que l’on se dirige vers un destin à la Bitstrips, parce que l’application est essentiellement basée sur le fun et ne change pas nos comportements comme peut le faire un Snapchat. Mais peut-être que DubSmash va me contredire, c’est tout le mal que je lui souhaite.