[Critique] Hercule, le navet des dieux

octobre 5, 2014 dans Critiques cinéma, Films & Séries par Davidson

Review of: Hercule

Reviewed by:
Rating:
1
On 5 octobre 2014
Last modified:5 octobre 2014

Summary:

Malgré un Dwayne Johnson parfait pour le rôle d'Hercule, le film a un véritable manque de fond, malgré une forme convenable.

Hercules Affiche

Comment renouveler la légende la plus connue de la mythologie grecque : Hercule ? C’est à cette question que Brett Ratner essaie de répondre, et pour cela, il s’inspire de la bande dessinée : Hercules : The Thracian War. Et peut-être qu’il n’aurait pas dû s’inspirer de ça… Malgré une certaine liberté prise face à la mythologie d’Hercule, le film reste d’une platitude sans nom. Et ce n’est pas la musculature de Dwayne The Rock Johnson qui va en donner du relief.

Synopsis :

On raconte d’Hercule qu’il est une légende, qu’il serait un enfant de Zeus et qu’il réalisa 12 travaux, plus héroïques, les uns que les autres. Ces fables, amènent Hercule (Dwayne Johnson), accompagné de ces fidèles compagnons, Autolycos, Tydée, Atalanta et Ampharios, à jouer les mercenaires pour le roi Cotys (John Hurt). Il devra affronter le terrifiant Rhésos, qui détruit les villages de Cotys.

Tu les vois mes muscles ?!

Tu les vois mes muscles ?!

Hercule est un film qui se veut être une épopée, un péplum, mais qui n’a ni l’intérêt, ni la densité d’un péplum. De toute façon, ce n’est pas en 1h 38 de film qu’il sera possible de raconter une histoire digne de ce nom. Ainsi, on se retrouve avec une histoire ultra allégée. On oublie les péripéties de la légende du demi-dieu, et on dit bonjour à une histoire non sans intérêt mais d’un classicisme affligeant. On aurait pu apprécier le film s’il ne se prenait pas autant au sérieux. Parce qu’on n’arrive même plus à rire de ce film parce qu’il n’est pas assez mauvais pour être nanard. En fait, c’est un film assez quelconque, qui ne marquera pas l’histoire du cinéma. Ce qui est assez énervant, c’est que quelques personnages auraient pu être un peu plus développés.

Malgré quelques rebondissements téléphonés, Hercule n’arrive pas à imposer son style en temps que bon film à part entière. Et même l’apparition d’Irina Shayk ne rehausse pas le niveau d’intérêt du film.

Irina Shayk

Irina Shayk, une tête d’affiche qui apparaît 3 minutes

En conclusion, Hercule n’est pas un film à conseiller.On pourrait même penser qu’il pourrait être nominé pour le film le plus mauvais de cette année. Histoire à suivre.

Malgré un Dwayne Johnson parfait pour le rôle d'Hercule, le film a un véritable manque de fond, malgré une forme convenable.