[High-Tech] La Révolution des Claviers virtuels

septembre 23, 2014 dans A la une, Geek's Life, High-tech par Maw

Clavier Virtuel

Même si Apple était plutôt à la traîne niveau clavier sur iPhone, il semblerait que la toute fraîche mise à jour, iOS8, annonce la révolution des claviers.

C’est une surprise venant d’Apple, en plus de modifier son propre clavier  -qui n’a que très rarement changé au fil des années- Apple permet aux développeurs de proposer des claviers alternatifs. Avec iOS8, il est donc maintenant possible d’abandonner le clavier Apple et tenter une expérience chez un développeur tiers.

Résultat, en seulement quelques jours, les claviers alternatifs pullulent sur l’AppStore, de quoi rapidement rattraper le retard des iPhones. En effet, sur Android par exemple, les claviers alternatifs sont déjà présents depuis un bout de temps, d’ailleurs cette soudaine ouverture d’Apple peut laisser penser qu’Apple tente d’appâter les utilisateurs d’Android qui seraient tentés par le nouvel iPhone 6.

 

Mais revenons-en aux claviers, certains méritent vraiment qu’on y prête attention et il ne serait pas surprenant de constater, d’ici quelques temps, un véritable changement dans les habitudes d’écriture. Tout le monde se rappelle du T9, je pense qu’on peut dire que c’est l’ancêtre commun à tous ces nouveaux claviers. À l’époque, il permettait de gagner du temps avec un système d’écriture qui ne paraissait pas toujours très naturel à tout le monde.

Aujourd’hui, les nouveaux claviers se focalisent maintenant sur la prédiction et l’adaptation.

La plupart d’entre eux proposent maintenant la suggestion: dès que l’on commence à écrire, des mots nous sont proposés pour ne pas avoir à les écrire en entier. Chose intéressante, les claviers s’adaptent à notre écriture au fur et à mesure des utilisations, on pourra finalement voir apparaître nos propres mots dans les suggestions (comme swag ou yolo). Certains claviers vont encore plus loin dans la prédiction, en proposant par exemple des suggestions pour le prochain mot et c’est d’ailleurs parfois plutôt impressionnant. D’autres déforment même le clavier en grossissant les lettres qui sont le plus susceptibles d’être utilisées ensuite.

 

TextExpander, Fleksy, Minuum, Swype, SwiftKey… Les développeurs ne manquent pas d’idées pour révolutionner le sytème du clavier tel que nous le connaissons, mais un système m’a particulièrement marqué, ce que j’appelle le dactylotraçage.

Je pense que ce mot inventé par mes soins traduit assez bien le principe, au lieu de taper sur chaque lettre du clavier pour former un mot, on glisse sur toutes les lettres et on relâche pour faire apparaître le mot. C’est le cas de Swype et SwiftKey.

C’est en fait assez proche du T9 et à première vue le système parait un peu approximatif. Mais après quelques essais, on se rend vite compte que le clavier reconnaît notre mot la grande majorité du temps. On forme les mots à une vitesse impressionnante et les espaces sont ajoutés automatiquement.

Ce qui me plaît dans ce système, c’est qu’il est parfaitement adapté aux smartphones. Bien qu’il me paraisse naturel d’utiliser mes deux mains pour écrire cet article, l’écriture -et tout le reste- sur smartphone est plus agréable à une main et justement le dactylotraçage est fait pour.

Google Maps était même aller encore plus loin en remplaçant le pinch-to-zoom par une gestuelle à un seul doigt. Brillant. (One Finger Zoom)

Dactylotraçage

Principe du Dactylotraçage

 

Quoiqu’il en soit le clavier virtuel sur smartphone est dans une véritable période de mutation, maintenant qu’Apple s’est finalement décidé à s’y mettre aussi.

Cependant, le bon vieux clavier d’ordinateur n’est pas en reste et il est possible que, lui aussi, soit soumis à des transformations dans les années à venir.

Deux d’entre eux ont attiré mon attention, le premier portant le nom de AirType. Véritable saut dans le futur, puisqu’il s’agit du premier clavier sans clavier. Deux pinces sont placées au niveau de vos paumes et reconnaissent le mouvement de vos doigts. (voir un article sur AirType)

Le deuxième n’est encore qu’un brevet déposé par la marque coréenne Samsung, il associe chacune de vos phalanges avec une lettre de l’alphabet, les lettres sont affichées à travers des smartglasses et c’est vos pouces qui se chargeront de taper le texte. (le brevet de Samsung)

 

La seule chose que je pourrais reprocher à tous ces nouveaux claviers, en particulier ceux qui permettent de dactylotracer, est qu’il faut avoir au préalable une très bonne connaissance de l’emplacement des lettres sur un clavier. Mais comme pour tous les claviers, c’est l’entrainement qui apportera la vitesse !

Plus récemment, on peut également remarquer que certaines grandes marques comme Microsoft ou Logitech, tentent l’expérience de claviers sans fil universel, compatibles avec toute sorte d’appareils, on apprécie l’initiative !

 

Et toi, c’est quoi ton clavier ?!