[Test] Phoenix Wright : Dual Destinies, la facilité d’une plaidoirie

avril 27, 2014 dans Jeux video, Test JV par Davidson

phoenix wright dual destinies

Malgré la grande popularité des épisodes de Phoenix Wright, le dernier opus ne sort que sur e Shop et n’est traduit qu’en anglais. Pourtant, les Phoenix Wright ont toujours été de bonne qualité. Est-ce le cas de ce dernier épisode ? Analysons cet Ace Attorney sur 3DS.

Phoenix Wright est de retour au barreau après ces déconvenues de l’épisode précédent et il est encore plus motivé que jamais ! Accompagné d’une jeune avocate du nom d’Athena Cykes et toujours de son acolyte Apollo Justice, Phoenix Wright va devoir affronter l’effrayant Simon Blackquill, le nouveau procureur de la série.

Le plus grand intérêt des Ace Attorney est  l’histoire qui ponctue le jeu. La série nous a habitué à un scénario dense qui se développe au fur et à mesure des procès. Et Phoenix Wright Dual Destinies ne déroge pas à la règle. Se concentrant sur le nouveau personnage d’Athena Cykes, l’histoire risque de vous surprendre avec de nombreux twists et rebondissements. Il est juste un peu dommage que l’histoire ne se concentre pas plus sur notre héros Phoenix Wright. Dans cet épisode, de nombreux anciens protagonistes s’ajouteront au soft, on aura donc la joie de voir entre autre Trucy, Pearl ou encore le procureur Gavin et Miles Edgeworth. Cela amènera forcément une part de nostalgie pour les fans.

D’un point de vue gameplay, très peu de changements ont été effectués. La seule véritable innovation venant de la capacité d’Athena a détecter les failles dans les dépositions des témoins via la Mood Matrix. Elle saura lorsqu’une personne ment grâce aux discordances d’émotion dans les discours. Ce « mini-jeu » dans le jeu est véritablement intéressant et amène un nouveau challenge à l’aventure. Bien sûr les anciens mécanismes du jeu comme le magatama ou  le bracelet d’Apollo seront de la partie. Mais l est néanmoins regrettable de voir la disparition de quelques pistes de gameplay autrefois présents dans les autres épisodes. Par exemple, l’analyse des empruntes digitales et l’observation des objets.

Phoenix_wright_ace_attorney_dual_destinies_mood matrix

Le Mood Matrix, grosse nouveauté de Gameplay

Il y a aussi une tendance à la facilité qui peut déranger les plus grands gamers. En effet, en plus de ne plus avoir de Game over, désormais il est possible d’avoir quelques tips pour savoir où avancer, et les indices sont très facilement trouvables. Comme dans tous les Phoenix Wright, le gameplay est très simpliste et le challenge n’est pas présent. Il est dommage qu’il n’y ait pas de possibilité de scoring et plus de choix dans les décisions. Il faudrait que Phoenix Wright se diversifie et évolue pour pouvoir proposer une aventure plus dynamique.