[Avis] No Game No Life : les joueurs dirigent le monde

avril 16, 2014 dans Animes, Critiques anime, Premier avis par Davidson

no game no life

Vous n’avez jamais eu l’impression de vivre dans le mauvais monde ? Que le monde actuel n’est pas fait pour vous ? C’est la question qu’une personne mystérieuse pose à Sora et Shiro, deux joueurs talentueux de jeux vidéo. C’est à partir de cette question que nos deux héros rentrent dans un monde imaginaire qui est dominé par le jeu. Un anime traitant des NEET (Not in Education, Employment or Training) dans un univers fantastique peut-être soit passionnant, soit particulièrement cliché. De quel côté ce place No Game no life ?

Synopsis :

Sora et Shiro sont frère et soeur et sont tous les deux des otakus férus de jeux vidéo. Véritables NEET, ils sont particulièrement bons dans un jeu online, où ils ont réussi à affronter des centaines de personnes sans subir une seule défaite. Ce talent fait naître un intérêt particulier à une personne mystérieuse du nom de Tet. Il se révèle être le dieu d’un monde fantastique où seul le jeu domine le monde. Tous les conflits doivent être résolus par le jeu et non par la force. Nos héros vont donc devoir usé de ruse pour pouvoir savoir ce qui leur arrive.

no game no life anime

Sora et Shiro

Un shonen d’aventure, c’est comme ça que l’on pourrait mieux définir No Game no Life. Au début, on pourrait penser que l’anime allait se centrer sur le monde du jeu vidéo, mais en fait, c’est un monde fantastique qui nous est ouvert. La pointe d’originalité vient du concept de jeu qui amène un challenge supplémentaire.

Alors, No Game No Life, est-ce un anime à suivre cette saison ? En fait, je ne suis pas convaincu par ce début. Même si globalement l’anime a une réalisation de qualité, le scénario bancal et le manque d’innovation empêche une immersion totale. Les personnages que sont Sora et Shiro ne sont pas particulièrement originaux même s’ils ne manquent pas de personnalité. En effet, Sora est assuré par ses compétences et Shiro est une petite fille à la fois candide mais aussi très douée.

Autre aspect qui peut rebuter ou au contraire, attirer les plus coquins d’entre nous : le côté ecchi de l’anime. Même si cela ne représente pas l’essentiel du contenu, il est toujours possible de voir quelques culottes et paires de seins…

Première impression : Passable