[Premier avis] Space Dandy, un Cowboy Bebop délirant

janvier 16, 2014 dans Animes, Critiques anime, Premier avis par Davidson

Space Dandy

Shinichirô Watanabe a encore frappé ! Après avoir dirigé Cowboy Bebop, Samurai Champloo et plus récemment, Kids on the Slope, il s’occupe désormais de Space Dandy, le nouvel anime du studio Bones. Chaque nouvelle réalisation de Watanabe est un événement dans le monde de l’animation. Même avec sa dernière réalisation, Kids on the Slope, Watanabe a su élever le niveau de son art. Néanmoins, Space Dandy se veut plus léger, plus humoristique que ses anciens projets. Est-ce que cela veut-dire qu’il est moins bon que les autres ?

Synopsis : Dans une galaxie lointaine très lointaine, se trouve Dandy, un alien hunter à la recherche des spécimens rares de l’univers. Accompagné d’un partenaire chat et d’un robot aspirateur, il devra faire face au Dr Gel, un gorille à la recherche de Dandy dans le but de le ramener à l’empire Gogol.

Rien qu’en regardant le pitch de la série, on se rend compte que ce sera complètement délirant. Rien que le début du premier épisode reprend les codes des animes des années 80 : voix off pompeuse présentant le cadre de la série, héros exubérants etc… Certes ces codes amènent un kitch certain mais Space Dandy se joue de ça et les tourne en dérision pour amener un effet comique.

Space Dandy ne se prend pas au sérieux et cela se voit. Quand on voit que le but de la vie de Dandy est de visiter tous les restaurants « Boobies », on se dit que l’on est assez loin du sérieux d’un Cowboy Bebop ou du réalisme d’un Kids On The Slope. Assez proche d’un Space Adventure Cobra pour le côté sexy et action débridé, Space Dandy plaira aux amateurs des anciennes séries.

space dandy 1

Cependant, malgré une réalisation impeccable, une musique jazzy des plus rythmées et des couleurs chatoyantes, l’alchimie Space Dandy ne prend pas. En tout cas pour ce premier épisode. Alors, que le côté too much old school fonctionnait chez Jojo Bizarre Adventure, chez Space Dandy, le comique ne me fait pas rire. Enfin, pas pour l’instant…

Première impression : Moyenne