[Critique cinéma] La Reine des Neiges m’a refroidi

décembre 15, 2013 dans A la une, Critiques cinéma, Films & Séries par Maw

product by:
Disney

Reviewed by:
Rating:
2
On 15 décembre 2013
Last modified:24 mai 2014

Summary:

Le tout nouveau film d'animation des studios Disney, inspiré d'une histoire d'Andersen

Frozen

Bien que je sois un fan inconditionnel de Disney, je dois admettre, qu’au départ, je n’étais pas emballé par les films d’animation – en images de synthèse – réalisés par Disney.

Je ne parle pas des films faits en association avec Pixar, qui sont sans aucun doute mes préférés.

Les films d’animation de Disney “seul” ont commencé avec le film Dinosaure, qui n’était pas trop mal pour l’époque, mais j’avoue avoir fait l’impasse sur ceux qui ont suivis (Chicken Little, Bienvenue chez les Robinson, Volt) jusqu’à… Raiponce ! Un véritable chef-d’oeuvre ou un Grand Classique comme Disney l’estampille. Une qualité graphique hors du commun et tout un univers magique digne d’un film Disney.

Mais malheureusement, après le très bon Les Mondes de Ralph, le 53ème Grand Classique m’a laissé de glace.

 

Un nouveau Raiponce ?

Plaçons tout d’abord le contexte de “pré-visionnage”. Les toutes premières images de La Reine des Neiges m’ont immédiatement fait penser à Raiponce, c’était donc avec impatience que j’attendais sa sortie dans les salles froides et obscures.

Ces images annonçaient deux personnages féminins dont un doté de pouvoirs hivernaux. Prometteur. Mais même si la qualité était au rendez-vous, j’avais toujours la petite impression que les personnages étaient moins travaillé que ceux de Raiponce.

Un peu plus tard en voyant l’affiche (que vous pouvez voir au début de l’article), j’ai supposé une ambiance particulière à ce nouveau Disney, peut-être un univers aussi sombre que glacial. À la manière de la Belle aux bois dormant ou de Taram et le Chaudron magique, mais c’est en fait loin d’être le cas.

Dès le départ, le premier chant norvégien Cantus Eatnemen Vuelie ne met pas dans l’ambiance à laquelle on s’attend.

reinedesneiges

Une comédie musicale ?

Sans spoil, la mise en place de la situation initiale est particulièrement rapide, mais ce n’est pas le plus dérangeant. Même si on est habitué à de nombreuses musiques dans les œuvres Disney, La Reine des Neiges ressemble plus à une comédie musicale et dès les 15 premières minutes, on a déjà “subi” deux chansons.

Alors oui, j’ai utilisé le mot “subir”… Détrompez-vous je n’ai pas un cœur de glace, mais les chansons du film sont pour moi très décevantes. D’une, elles sont clairement trop nombreuses, on se surprend à prier pour que les protagonistes ne se mettent pas à chanter… De deux, les voix (françaises en tout cas) sont agaçantes et très haut perchées, difficilement supportables… De trois, les duos (pratiquement systématiques) sont ratés avec des paroles discordantes.

Quant à l’adaptation française, les paroles et les rimes sont franchement pauvres, et les phrases ne “rentrent” pas. Comme si on essayait de caler des phrases trop longues dans une seule mesure. Même si cela concerne la VF, ce que j’ai entendu de la version originale n’était pas non plus fabuleux.

 Pour être un peu plus chaleureux, on saluera le doublage très réussi d’Olaf le bonhomme de neige, interprété par Dany Boon, et du personnage en général.

reinedesneigesolaf

Les moments d’affrontement et de représentation des pouvoirs de glace sont plutôt réussis, mais trop peu présents malheureusement… Le tout est plus enfantin que ses prédécesseurs et la finalisation graphique me semble moins aboutie que Raiponce, sur les textures et les cheveux par exemple.

Au final, tous ces défauts m’ont empêché d’apprécier l’oeuvre dans son ensemble alors que j’étais si pressé de la découvrir.

Ça me brise le cœur, mais je considère ne pas en avoir eu pour mon argent…

PS: Vivement Mr. Peabody & Sherman (je retourne ma veste…)

 

Le tout nouveau film d'animation des studios Disney, inspiré d'une histoire d'Andersen