[Paris Games Week] Des débordements prévisibles pour la distribution de Call Of Duty : Ghost

octobre 30, 2013 dans Dossiers, Jeux video par Davidson

COD Ghost Prestige

Franchement, on peut se demander quelle idée à traversée l’esprit d’Activision. En effet, des débordements ont eu lieu lors de la Paris Games Week lors de la distribution des 500 éditions prestiges de Call of Duty Ghost. Des incidents qui étaient pourtant bien prévisibles et qui auraient sûrement pu être évité, mais il faut croire que l’action de communication était plus importante.

Quand une société comme Activision décide de distribuer gratuitement l’édition prestige du nouveau jeu Call of Duty Ghost aux 500 premiers arrivants de la Paris Games Week, ça donne ça :

Incidents à la PGW

Des bousculades, des violences, des barrières renversées, une fille en pleure. Voilà ce qui arrive quand on décide de distribuer un jeu à des jeunes fans de COD. On connaît la rengaine, on se souvient de la cohue qu’avait provoquée la distribution d’argent à Paris par mailorama, ou encore les réductions massives chez Virgin qui avaient déclanchées des réactions sauvages chez certains. Oui, Activision le savait très bien. D’autant plus qu’au Milan Games Week, le même événement a crée une émeute.

Et ce n’est pas avec ce genre de vigiles que l’on peut espérer une bonne conduite de la foule :

Bonne ambiance à la Paris Games Week 

Heureusement, il semble qu’il n’y ait pas eu de blessés. Ce qui aurait pu être le cas, parce qu’attendre 15h dans le froid pour pouvoir recevoir son coffret prestige à 200€, ça peut causer des échauffourées ! Surtout si ces personnes avaient découvert la rumeur qui disait qu’une partie des Call of Duty a été distribués à la presse. Mais, ça, c’est une autre histoire.

 

Par contre, Activision a réussi son coup de communication. On ne parlait pas de Call of Duty Ghost, maintenant, c’est tout le contraire.