[Critique/ avis] OAV Mirai Nikki Redial : la fin alternative

août 11, 2013 dans Animes, Critiques anime, La fin de ... par Davidson

mirai nikki redial

Mirai Nikki est l’un des animes les plus intéressants de l’année 2012. Vous pouvez le voir en regardant ma critique dithyrambique ici. Mirai Nikki Redial est ce que l’on peut dire une »suite » à la fin de la saison. Ceux qui n’ont pas encore vu Mirai Nikki devront donc s’abstenir de regarder cette critique sous peine de se faire spoiler et courir devrait se procurer les épisodes de ce magnifique anime. Alors, cet OAV est-il à la hauteur des attentes ou est-ce simplement du pur fan service ? Je vais tenter de vous répondre ici.

Synopsis

La fin de Mirai Nikki reste obscure. Yukiteru est devenu le Dieu du deuxième monde. Il vit seul avec Murmur et ne souhaite pas recréer un monde puisque ce monde serait sans Yuno, donc sans intérêt sans lui. Mais tout à coup, après 10 000 années d’attente, Yuno arrive à travers une faille spatio temporelle pour retrouver son cher Yuki. Mirai Nikki Redial raconte la période entre la fin du survival game et les retrouvailles entre Yuki et Yuno.

Un OAV de 30 minutes pour les fans

Je ne vais pas tourner autour du pot. Mirai Nikki Redial n’est pas très bon, en plus d’une animation qui est en deçà de ce que l’on connait, l’histoire reste insipide. Jamais, on pourrait penser que le scénario est tiré du manga original pourtant, c’est bien le cas. En effet, la naïveté de cet anime dénote avec un anime glauque et violent. Ici, tout est beau est joli. Ce qui est normal; puisque l’histoire se passe dans le troisième monde, où Yuno ne connaît pas la psychopathie dû à des parents tout aussi dérangés.

Une histoire insipide

On retrouve donc une Yuno du troisième monde qui vit tranquillement avec ses amis, qui ne sont rien d’autres que les autres participants du Survival Game. Il est donc étrange de voir des personnages comme le petit garçon Reisuke Hojo ou encore Tsubaki Kasuganao, la voyante de la saison étant réduits à de simples figurants à la personnalité inutile. En même temps, lorsque l’on retire le coeur de l’anime, c’est à dire le survival game et la folie de Yuno, on se retrouve avec un anime sans saveur. Cet épisode est rempli de fan service ambiant. En fait, il ressemble un peu au dernier épisode d’Evangelion, où le drama qui faisait le charme de la série, est remplacé par une réalité parallèle où tout est beau. Un peu trop léger à mon goût.

En conclusion, Mirai Nikki Redial n’est pas vraiment une fin alternative mais plus un complément à la fin de l’anime. Je ne suis même pas sûr que les fans aimeront cet OAV tellement il est inutile et attendu dans son scénario. Décevant et loin d’être indispensable, seul le superbe opening relève le niveau.

Mirai Nikki Redial Opening 

Note : 10/20