Japan Expo/Comic con 2013 : Cosplay, Tetsuo Hara et Geek Dating

juillet 13, 2013 dans Dossiers, Event JV, Jeux video par Davidson

japan2013

Japan Expo est une véritable institution de la culture populaire japonaise. Couplée avec le Comic Con, convention de la culture geek, le Japan Expo-Comic Con 2013 était The Place to be de ce week-end. En tant que blogueur, je me devais de vous faire un petit compte rendu. Au programme de ce Dimanche 07 Juillet : du cosplay, la conférence de Tetsuo Hara, créateur de Hokuto no Ken et en bonus, je vous raconterai mon expérience au Geek Dating.

Dimanche matin, on décide de ne pas se précipiter et on arrive vers 10h30. Arriver un peu plus tard que l’ouverture officieuse qu’est 9h ou l’ouverture officielle à 10h,est le meilleur moyen d’éviter une file d’attente qui s’attarderait.

Arrivé à Japan Expo, je prend la mesure de la convention, l’endroit est noir de monde et pullule de stands en tout genre. On prend au moins 1 heure pour se repérer dans la foule, entre les stands de goodies, de bouffe, les stands de fanzines et de dessinateurs, les stands manga et autres stands jeux vidéo.

Mais très vite, il faut se décider et trouver une activité. On tombe donc vers le stand Geek me more, un site de rencontre spécialisé dans les rencontres entre geek et geekettes. Ce site avait fait grand bruit puisque l’année dernière, il avait organisé un speed dating à Japan Expo. Et bien, sachez que Geekme a recommencé l’opération ! N’étant pas à Japan l’année dernière, je n’ai pas pu tester le geek dating. Mais cette année je comptais bien le faire. Vers 11h, les places étaient déjà prises, et il fallait donc s’inscrire en surbooking. On nous donne un horaire : 16h30, mais on ne pourra participer uniquement s’il y a des désistements.

En attendant, il fallait bien s’occuper, on se dirige donc vers la conférence Noob. Mais là, tragédie. On commence à faire la queue, puis plus rien, la file d’attente n’avance plus parce que la salle est remplie. Ce qui est regrettable, c’est que l’on ne nous prévient pas qu’il n’y a plus de place… Là, on peut dire que c’est nous les noob.

japaniron

Les cosplays sont toujours réussis !

On se console comme on peut et on se dirige vers un défilé de cosplay. Et on peut dire qu’il y avait du niveau. J’ai une préférence pour la prestation du Iron man et de Matrix, qui avait l’originalité de l’humour. Après cet interlude de Cosplay,voilà la conférence du grand Tetsuo Hara, dessinateur de Ken le Survivant. Accompagné de Nobuhiko Horie, les deux compères nous ont raconté plein de petites anecdotes. Malgré la longueur de la conférence -qui découlait d’une situation binaire où le traducteur devait attendre le long discours des japonais pour enfin nous le traduire-, je ne regrette pas d’y avoir assisté. Surtout pour le dessin final qui représentait le nouveau manga de Tetsuo Hara qui raconte l’histoire d’Oda Nobunaga.

tetsuohara

La conférence de Tetsuo Hara

Après la conférence, on a fait un rapide tour vers les stands jeux vidéo où on pouvait jouer au dernier Saint Seiya, à Naruto, à Tekken Revolution et aussi à Tales of Xilia. Un petit passage aussi vers le stand dessin pour montrer mes talents de piètre dessinateur. Puis enfin le geek dating.

Sur le stand geek me more, des personnes voulaient encore s’inscrire, mais il était déjà bien trop tard. Ayant pré-réservé, j’ai eu la possibilité de tester le dating. Alors, là, détrompez-vous, on ne trouve pas vraiment l’archétype du geek introverti dans les participants. Certes, il y en a qui le sont, mais beaucoup sont assez extravertis et ont la tchatche. Quant aux filles, elles n’ont pas non plus l’air de geekes hardcores. En revanche, s’il fallait retenir une chose, c’est que les participants sont très jeunes. Chez les filles, beaucoup de 17 ans et même des 15 ans.  Certaines ont néanmoins plus de 18 ans. Chez les garçons, c’était plus du 19 ans. Peut être que la session de 17h est plus propice à la jeunesse, mais j’avais l’impression que les participants du matin avait l’air plus vieux.

Nonobstant ce fait, le geek dating était très sympatique, les participantes ont beaucoup de conversations, même si cela reste très bref, vu que l’on a que 5 minutes pour se présenter avant de se faire couper par un Get Lucky qui nous signale qu’il faut déjà passer à la personne suivante. Bien sûr, après notre périple, on a le droit d’avoir quelques petits goodies, principalement des livres et des jeux.

SI je devais conclure par quelque chose, je vous dirai que Japan Expo vaut vraiment le coup lorsque l’on est dans l’esprit de découvrir des nouvelles facettes de cette culture mais aussi de rencontrer de nouvelles personnes !

raoh

La statue de Raoh qui surplombait Japan Expo

 

 Merci à In Time with asia pour les photos !