[Critique/avis] Shin Sekai Yori, un nouveau monde dérangeant

mars 29, 2013 dans Animes, Critiques anime par Davidson

Shinsekai.Yori_.main_

Il y a des expériences qui sont marquantes, Shin Sekai Yori en fait partie. From the New World, de son nom anglais, est un anime de 25 épisodes tiré du roman éponyme. A la fois enivrant et déroutant, Shin Sekai Yori vous transporte dans un nouveau monde bucolique  où une société recluse essaye d’oublier les erreurs du passé.

Synopsis

Dans un futur lointain, les hommes vivent en autarcie dans un espace bucolique, loin de toute technologie. Cinq amis vivent dans ce que l’on appelle le 66e district : Saki, Shun, Satoru, Maria et Mamoru. Nos cinq héros ont 12 ans et commencent à apprendre à utiliser leur pouvoir télékinésique, ce que l’on appelle aussi le Cantus. Mais très vite, les cinq amis vont découvrir des secrets qu’ils n’auraient pas dû connaître.

Nos cinq héros à l’âge de 12 ans

Un conte anime

Shin Sekai Yori est poétique, avec ses décors ruraux somptueux, ses couchés de soleil et ses nuits étoilées enchanteurs. On semble être en sécurité dans ce petit village naïf. Naïfs, c’est ce que l’on peut penser de nos héros. Leur jeune âge bien sûr joue sur cette naïveté apparente mais aussi le design de nos personnages nous les rendent plus candides qu’ils le sont. Le design des personnages n’est pas le plus réussi et le plus réalisme mais elle a l’avantage de retranscrire cette fragilité chez nos héros.

Ending 1 

La question de la société utopique

Se présentant comme un conte de fée en premier abord, Shin Sekai se transforme assez vite en conte horrifique. Ne vous étonnez donc pas de voir quelques scènes violentes et dérangeantes. D’autant plus que le pouvoir du Cantus est assez brutal. Il n’est donc pas rare de voir des scènes de combats finissant avec des corps qui implosent ou qui brûlent vivant. Shin Sekai Yori n’est décidément pas un conte pour enfants.

Mais il est certain que quelque chose ne tourne pas rond dans ce village. Pourquoi est-il interdit de sortir du district ? Qui sont ces extraneratus, ces créatures hommes rats que tout le monde évite ? Par le biais de ces évènements, Shin Sekai nous fait poser des questions philosophiques sur les sociétés utopiques et les relations entre les hommes.

Ending 2

En conclusion

Mon avis est simple, Shin Sekai Yori est l’un des animes les plus matures et adultes que j’ai vu. L’anime pose des questions justes et nous fait réfléchir. Le district 66 nous fait à la fois rêver et cauchemarder. L’histoire aussi est particulièrement réussie, pleins de rebondissements, parfois elle vous mettra mal à l’aise et vous fera peut-être pleurer. Mais si vous ne jurer que par de l’action et des combats enflammés ou des séries comiques, Shin Sekai Yori n’est pas fait pour vous. En effet, l’anime souffre parfois de lenteurs justifiées par une narration dense. Quant à l’humour, il n’est pas du tout présent dans la série,ce qui donne un côté assez oppressant. Mais on aime ça ! Shin Sekai Yori est proche du chef d’oeuvre, l’un des seuls problèmes est que le rythme est assez inégal.

Points positifs :

  • Une histoire et un univers très développés
  • Des rebondissements et des révélations
  • Un anime intelligent
  • Beaucoup d’émotion

Points négatifs :

  • Un design des personnages pas au top
  •  Une narration un peu longue

Note : 18/20

 

No related content found.