[Critique/avis] Psycho-Pass, l’anime d’anticipation par excellence

mars 26, 2013 dans Animes, Critiques anime par Davidson

Psycho pass 01

Vous connaissez les romans d’anticipation ? Ceux qui vous font voyager dans un futur alternatif, nous faisant réfléchir sur certaines avancées technologiques et sociales. Psycho-Pass est de cet acabit. On nous amène dans un avenir qui n’est pas si lointain,où la technologie réussi à prévenir les crimes avant qu’ils ne soient commis. Mais une telle société est-elle souhaitable ? C’est ce sur quoi Psycho-Pass va nous faire réfléchir.

Synopsis

Dans uns société futuriste, il est possible de prévenir les crimes en détectant les potentiels criminels. Toutes personnes ont un coefficient de criminalité qui augmentent lorsque celles-ci vont potentiellement commettre un crime. Ce système est contrôlé par un ordinateur géant: Sybil.

Akane Tsunemori, jeune inspectrice, va découvrir l’obscure système qui entoure le Psycho-Pass. Elle sera entourée par des exécuteurs, des personnes étant considérées comme des criminels potentiels puisque leur coefficient de criminalité est élevée. Un exécuteur va particulièrement attiré son attention, son nom: Shinya Kogami.

La brigade de choc

Un background fourni

La force de Psycho-Pass, c’est son ambiance particulière et son univers travaillé. L’idée de prévenir les crimes grâce à la technologie est une idée vue et revue par de nombreux films de science fiction. Mais Psycho-Pass réinvente le genre en le rendant gore, dérangeant, mais aussi touchant et introspectif. En effet, il n’est pas rare de voir des scènes assez dérangeantes, des viols, des exécutions et du démembrement. En fait, cette ambiance froide, glauque, fait penser à Seven, le  film de David Fincher. En effet, les épisodes se décomposent de la même manière : nos héros découvrent un meurtre atroce et ils essayent de découvrir le coupable. Mais très vite, ils vont découvrir qu’un cerveau se cache derrière ces meurtres.

Opening 2 

Un anime qui fait réfléchir

Sous ces aspects de série policière à la CSI, Psycho-Pass nous pousse à une vraie réflexion sur notre société. Est-ce que la technologie est infaillible ? Doit-on la laisser décider à notre place ? La recherche de la sécurité à tout prix n’est-elle pas un frein à notre liberté ? Psycho-Pass arrive à nous faire réfléchir en distillant des questions existentielles tout au long des 22 épisodes.

Des personnages travaillés

Pour qu’une série anime soit réussie, il faut des personnages qui ont une véritable personnalité. Dans Psycho-Pass, chaque personnage, qu’il soit principal ou secondaire, possède une vraie personnalité et une vraie histoire. Et il n’est pas rare de voir un épisode complet consacré à l’histoire de Kogami, ou encore Ginoza, le chef de la brigade. Pourtant, lors des premiers épisodes, on pense le contraire. Les personnages semblent être des caricatures, alors qu’ils gagnent en épaisseur lors du déroulement de la série. On peut prendre l’exemple d’Akane, un personnage énervant par sa naïveté au début, mais qui va très vite gagner en profondeur.

Ending 1 

En conclusion : Psycho Pass est un anime mature qui plaira aux amateurs de thriller psychologique et policier. Sous ses apparences de séries policières quelconques, Psycho-Pass gagne vite en intérêt en mettant en exergue les défis d’une société ultra sécuritaire.

Points positifs :

  • Un anime intelligent et mature
  • Des personnages profonds
  • Une ambiance froide très réussie
  • Le charisme de Kogami
  • L’ending 1 et l’opening 2 sont très bons

Points négatifs :

  • Une narration peu originale dans les premiers épisodes
  • Le personnage d’Akane

Note : 17/20

img