[Test JV] The Walking Dead, une histoire qui laisse des traces

novembre 29, 2012 dans Jeux video, Test JV par Davidson

 

Je pense que j’ai réussi à me sortir indemne de cette aventure. Pourtant, il est bien difficile de ne pas être marqué par l’histoire de The Walking Dead. Ici, je ne vous parle pas du comics ou de la série télé, mais du jeu The Walking Dead, dont l’histoire se déroule bien avant les évènements de l’oeuvre originelle. Vous l’aurez compris, The Walking Dead est un jeu marquant, qui vous prend aux tripes. Au sens figuré, comme au sens propre…

Survivre face aux walkers

Transféré en dehors d’Atlanta, Lee Everett ne sait pas encore qu’il va vivre l’histoire la plus terrifiante de sa vie. Mais vous aussi, vous allez jouer à un jeu psychologiquement prenant. En effet, vous contrôlez Lee Everett, dont le principal but sera de survivre face aux walkers. Pour cela, vous devez vous faire des alliés, vivre en groupe, partager des rations, savoir utiliser des armes. Et ce n’est pas une mince à faire, souvent confronté à des dilemmes, il vous faudra faire des choix qui auront une répercussion importante sur la suite de l’histoire.

Lee Everett, un personnage auquel on peut s’identifier

Un gameplay adapté

The Walking Dead est un point and click avec un gameplay à base de Quick Time Events. C’est un peu comme Heavy rain, sans être du Heavy rain. En effet, le jeu de Quantic Dream abusait clairement des QTE. Pour ouvrir une armoire, il fallait tourner le joystick à droite, pour un tiroir, aussi. The Walking Dead privilégie la simplicité et n’abuse pas des QTE. Seulement quatre boutons d’action et le joueur doit choisir entre les quatre propositions. Ce type de gameplay est loin d’être gênant puisque ce ne sont pas les skills du joueur qui sont mis en avant mais plutôt sa capacité à prendre les bons choix et à répondre correctement sous la pression.

Choisissez bien ce que vous répondez, ça a une répercussion dans l’histoire

Cependant, j’émets quelques réserves sur certains points. Il est dommage que The Walking Dead ne reprenne pas l’idée de non game over d’Heavy Rain. En effet, quand on ne réussissait pas les QTE à temps, on ne mourrait pas mais l’histoire changeait. Dans TWD, il est possible de mourir à cause de QTE, mais fort heureusement, il ne faut pas recommencer très loin et le jeu n’est pas difficile.

La difficulté du jeu peut aussi être remis en cause, les énigmes sont faciles et il n’y a pas d’objets inutiles et de quêtes annexes qui pourraient changer le cours de l’histoire. Autre point légèrement négatif, c’est la non localisation du jeu, TWD étant entièrement en anglais.

Une intrigue passionnante, une immersion totale

Je vais vous dire une chose, The Walking Dead est le meilleur jeu auquel j’ai joué ces derniers mois. Oubliez tout, et entrez dans un véritable film interactif ou les émotions y sont décuplées. Quand vous jouez à The Walking Dead, vous êtes totalement pris au jeu. Les choix que vous faîtes dans le jeu, ce sont les même que vous prenez dans la vraie vie. Et pourtant, que ces choix sont difficiles et vous mettront sur les nerfs. Des vrais choix cornéliens, qui ne pourront que vous emplir de remords, tellement vos décisions semblent être mauvaises. Mais il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises décisions, il n’y a que des choix à prendre. La violence de certains actes auront d’autant plus de répercutions sur votre santé mentale, puisqu’il en découle de vos choix.

Beaucoup de personnages secondaires apparaissent, mais survivront-ils ?

Ce qui fait aussi la force du titre de Teltale Game, ce sont les personnages. Loin de la caricature, ils sont  attachants ou énervants mais possèdent une vraie profondeur et une vraie personnalité. Certains seront de votre coté et essaieront de vous protéger, d’autres se montreront dès le début réticents à votre égard. Et que dire de Clémentine, la petite fille de 8 ans que vous rencontrez au début du jeu ? Une véritable perle, qui mérite d’être dans le panthéon de mes personnages préférés de jeux vidéo.

Clémentine, une lueur d’espoir dans un monde dévasté

Conclusion

The Walking Dead est un bijou vidéo ludique qu’il ne faut pas rater. Une expérience digne des plus grandes séries et films. Les choix sont très difficiles et l’histoire est psychologiquement épuisant. De plus, The Walking Dead se décompose en 5 épisodes, tout comme une série télévisuelle. Les cliffhangers légions en fin d’épisode donnent encore plus envie de faire le chapitre suivant et entretien le côté addictif que l’on aime tant dans les jeux vidéo.

Trailer: The Walking Dead

Points positifs

  • L’ambiance, les graphismes, la musique
  • Le personnage badass de Lee, la touchante Clémentine
  • Les choix cornéliens qui ont une vraie répercussion, un jeu très psychologique
  • Cette sensation de vulnérabilité face aux walkers

Points négatifs 

  • En anglais mais est-ce vraiment un défaut ?

Note : 18/20

image