La génération lol, ces personnes qui rient de tout

octobre 20, 2012 dans Dossiers, Internet par Davidson

L’émergence des réseaux sociaux a créé un véritable internet 2.0, un internet qui fait participer tout le monde. Maintenant, le web a ses propres codes, son propre jargon, et au fur et à mesure, l’humour y a pris le pouvoir. On recherche désormais la petite phrase qui fera mouche, la punchline humoristique qui se fera retweeter des centaines de fois. Et souvent, il est très tentant de troller. Mais attention à ne pas aller trop loin.

L’humour est fédérateur

Il faut dire que l’humour a toujours été un moyen efficace pour socialiser. Et puis, internet, ça se prend pas au sérieux, ça a été démocratisé par des geeks et on sait tous qu’ils ont beaucoup d’humour. C’est ainsi que l’on voit l’émergence de lieux d’échanges humoristiques comme 4chan, reddit ou encore 9gag. Depuis quelques temps, ce dernier connaît un succès retentissant. Plus ergonomique et plus grand public que 4chan ou reddit, 9gag est souvent repris sur les réseaux sociaux. Désormais, les mèmes font partie intégrante de la tradition d’internet.

 

Le mème spiderman, l'un des meilleurs

 

 

La génération lol

Certes, les sites humoristiques commencent à connaître du succès, mais ils restent assez élitistes dans le fait qu’ils impliquent une connaissance des mèmes et l’assimilation des codes humoristiques d’internet. Un humour que l’on pourrait qualifier d’haut de gamme, qui n’admet ni le plagiat, ni les blagues déjà postées. Mais avec Twitter, l’humour s’est encore plus démocratisé. Maintenant, tout le monde peut poster une petite phrase qui peut faire sourire ou rire. Certains comptes ont des dizaines de milliers de followers grâce à la qualité (ou non) de leurs vannes. Des followers qui viennent pour la plupart de la génération 15-18, très active sur les réseaux sociaux.

Twitter, le nouveau terrain de jeu des ados

 

 

Quand ça va trop loin

Certes, l’humour de certains twittos ne volent pas très haut. Souvent trop faciles ou plagiées, les blagues n’ont souvent aucune originalité. C »est peut-être pathétique, mais ce n’est pas bien grave ni très dangereux. Ce qui est gênant, c’est quand certains tweets ont des connotations racistes, violents. Certains tweets sont drôles, d’autres sont complètement infâmes.

La dernière polémique en date ? Le hashtag #unbonjuif qui a soulevé un tollé. Des tweets souvent de très mauvais goûts ont été postés sous ce hashtags, je vous invite à les lire ici. Certains peuvent être considérés comme drôles ou de second degrés, mais d’autres semblent faire l’apologie des horreurs de la seconde guerre mondiale. Twitter en a pris conscience et a supprimé les tweets qui étaient inappropriés.

Le gros problème posé ici est la diffusion de ce genre de hashtag dans les trending topics. Et je ne vous parle pas seulement d’antisémitisme mais de racismes ou d’apologies de la violence.  En effet, seule une minorité postent des tweets infâmes et une grande majorité dénoncent ces hashtags. Mais la diffusion de ces hashtags dans les trending topics propagent des idées non appropriées au grand public. Il faudrait peut-être que Twitter revoie son algorithme pour les trendings topics dans le but de masquer les sujets choquants ou sans intérêts.

Source image