[Analyse] La fin de 5 centimètres par seconde

août 2, 2012 dans Animes, La fin de ... par Davidson

Makoto Shinkai s’est fait une réputation dans le monde de l’animation grâce à ses courts et longs métrages amplis de subtilités émotionnels. 5 centimètres par seconde (Byôsoku Go Senchimêtoru), en est l’un de ses plus gros succès. Je ne vais donc pas tourner autour du pot et je vais tout simplement dire que j’ai adoré ce film ! Et c’est donc pour cela que je vais vous partager mon avis sur la fin de ce film. Il y aura du spoil dans cet article, vous avez été avertis.

L’histoire

Pour résumé, Takaki et Akari sont deux enfants qui ont appris à se connaitre et à s’aimer à l’école. Cependant, les vicissitudes de la vie ont conduit se couple à s’éloigner. Ils entretiennent donc une relation épistolaire, jusqu’au jour où ils décident de se rencontrer une dernière fois avant de se dire adieu. Au lycée, Takaki partage ses cours avec Kanae, une passionnée qui est éperdument amoureuse de son camarade. Elle va, en vain, essayer de lui exprimer ses sentiments.

Dans la dernière partie du film, Takaki a quitté travail et toute vie sociale à cause de son obsession pour son amour d’enfance. Quant à Akari, elle a refait sa vie faisant fi de sa relation avec Takaki.

 

Takaki et Akari décide de se rencontrer une dernière fois

Les cinq dernières minutes

Tout cela on l’apprend dans la dernière séquence du film. Tout simplement sublime, cette séquence enchaîne les images rapides avec la chanson qui fait office de bande originale : One more time, one more chance. J’ai du regarder plusieurs fois cette séquence pour en comprendre toute la subtilité.

One more time, one more chance


On comprend que la vie de Takaki est devenue assez chaotique, recherchant dans chaque personne rencontrée le souvenir de son histoire d’amour avec Akari. Il était programmeur informatique mais a décidé de tout plaquer. Il avait aussi une petite amie/fiancée (la fille avec les lunettes), avec qui il a rompu. Après toutes ses mésaventures, Takaki noie sa tristesse dans l’alcool. Quant à Akari, elle porte une bague de fiançailles et va rejoindre son mari. Elle semble heureuse. Nos deux héros se croisent une dernière fois. Mais, alors que Takaki se retourne, Akari ne le fait pas. Cela veut-il dire qu’elle a définitivement tourné la page ?

 

Akari ne s'est pas retournée

Une morale ?

5 centimètres par seconde est un film émouvant, il nous touche parce qu’il nous raconte des histoires d’amour ordinaires. Certes, ce sont des histoires d’amour déçus, mais elles peuvent arriver à tout le monde. Mais quelle est la morale de l’histoire ? Voulait-on nous signifier que les relations à distance ne peuvent pas marcher ? Faut-il comprendre que plus le temps passe, et plus les relations doivent être entretenus, sous peine d’oubli ? Et que penser de ces sentiments non avoués. Ceux de Kanae envers Takaki. Ou bien encore les sentiments de Takaki et Akari écrits sur des lettres d’amour qui n’ont, malheureusement pas réussi à trouver leur destinataire. S’il y a une leçon à en tirer, c’est vous qui devez la trouver. Je pense qu’il n’y a pas de morale toute faite. Makoto Shinkai a tout simplement voulu montrer avec beauté des histoires d’amour ordinaires ornementées par la chute des fleurs de cerisiers.

 

La distance peut être physique mais aussi temporelle

Ça peut aussi vous intéresser ! :

  1. [Analyse] La fin de Kids on the Slope